European way of life

Impressions : le Café Central, institution viennoise

On l’a dit : la capitale autrichienne compte plus de 1 000 cafés. Mais celui-ci est à nul autre pareil. La Café Central est un musée du vivant, une institution grouillante, qui transmet un art de vivre d’hier à aujourd’hui.

Entrée du Café Central, 14, Herrengasse, Vienne, Autriche © Café Central (http://www.palaisevents.at/en/cafecentral.html)

Entrée du Café Central, 14, Herrengasse, Vienne, Autriche © Café Central (http://www.palaisevents.at/en/cafecentral.html)

« Pour comprendre cela, on doit savoir que les cafés, à Vienne, constituent une institution d’un genre particulier, qui ne peut se comparer à aucune autre dans le monde. Ce sont en quelque sorte des clubs démocratiques accessibles à tous pour le prix modique d’une tasse de café et où chaque hôte, en échange de cette petit obole, peut rester assis des heures, discuter, écrire, jouer aux cartes, recevoir sa correspondance et surtout, consommer un nombre illimité de journaux et de revues. Dans un bon café de Vienne, on trouvait non seulement tous les journaux viennois, mais aussi ceux de tout l’Empire allemand, les français, les anglais, les italiens et les américains, et en outre, les plus importantes revues d’art et de littérature du monde entier […]. Ainsi, nous savions tout ce qui se passait dans le monde, de première main ; nous étions informés de tous les livres qui paraissaient, de toutes les représentations, en quelque lieu que ce fût, et nous comparions entre elles les critiques de tous les journaux ; rien n’a peut-être autant contribué à la mobilité intellectuelle et à l’orientation internationale de l’Autrichien que cette facilité qu’il avait de se repérer aussi complètement, au café, dans les événements mondiaux, tout en discutant dans un cercle d’amis. Chaque jour, nous y passions des heures et rien ne nous échappait. »

Stefan ZweigLe Monde d’hier, 1941.

Vue panoramique de l'intérieur du Café Central © Café Central (http://www.palaisevents.at/en/cafecentral.html)

Vue panoramique de l’intérieur du Café Central, Vienne, Autriche © Café Central (http://www.palaisevents.at/en/cafecentral.html)

Et le Café Central est un « bon café de Vienne » où l’on sera traité de la même manière, qu’on s’attable pour un repas complet, ou qu’on passe l’après-midi autour d’une seule tasse de café. On y vient en solo, à deux, en famille, entre amis, entre collègues, peu importe. On y lorgne sur les étals d’incroyables pâtisseries dans la plus pure tradition viennoise, on y regarde les petites filles danser devant le pianiste qui réchauffe les augustes voûtes de l’endroit, on se renseigne sur la nationalité de son voisin, on y cherche les traces de la vie littéraire qui l’animait jadis.

Café Central en ses grandes heures, photo de http://www.palaisevents.at/en/cafecentral.html

Café Central en ses grandes heures, photo de http://www.palaisevents.at/en/cafecentral.html

Le Café Central a gardé son âme cosmopolite depuis qu’il a ouvert ses portes en 1876, alors que la Vienne impériale jetait ses derniers feux. Dans la Herrengasse – la rue des Messieurs, la rue des Seigneurs – le Café Central devient très rapidement un des lieux d’expression de la très riche vie intellectuelle viennoise.

Peter Altenberg y reçoit son courrier, les politiques, Trotski, Lénine, y fomentent, Hitler s’y lamente sur sa carrière artistique avortée, les anciens y croisent la relève, Freud et l’étoile filante de la poésie viennoise, Hugo von Hofmannsthal, et toute la Jeune Vienne à sa suite. On dit même qu’un jour, Victor Adler, célèbre social-démocrate, s’y opposa au Ministre autrichien des Affaires Étrangères, le comte Berchtold ; il était sûr que la Première guerre mondiale amènerait une révolution en Russie. Berchtold lui répondit, goguenard : « Et qui conduira cette révolution ? Monsieur Bronstein peut-être, assis là-bas au fond du Café Central ? » … Monsieur Bronstein est également connu sous le nom de… Léon Trotski.

On ne fait pas que de la politique au Café Central. On consomme du temps, des schnitzels et des gâteaux au chocolat. C’est le parti que j’ai pris.

Schnitzel du Café Central © Eurofluence

Schnitzel du Café Central, Vienne, Autriche © Eurofluence

Nous sommes en 2014 et le Café Central ne vit pas que sur ses acquis. On y mange réellement bien, ce qui n’est pas toujours le cas de ce type d’institution. Son classement sur TripAdvisor confirme qu’il tient encore son rang 2.0.

Mon Alt-Wiener Schokoladentorte, à mi-chemin entre le soufflé et le moelleux au chocolat noir était tout simplement le meilleur gâteau au chocolat de ma vie. Et je me l’espère encore longue. Aucun gourmand ne peut ressortir de l’établissement en ayant l’estomac déçu : il y a tout, au Café Central.

Alt-Wiener Schokoladentorte du Café Central © Eurofluence

Alt-Wiener Schokoladentorte du Café Central, Vienne, Autriche © Eurofluence

La version originelle était installée dans les locaux d’une ancienne banque, aujourd’hui le Palais Ferstel, du nom de son architecte, qui le dota d’un style historiciste néo-roman. Il y a un peu d’Orient qui se love ici entre les banquettes cramoisies, toute l’âme de l’Europe Centrale. Le Café Central ferma ses portes à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le temps de laisser la jeune Autriche reprendre ses esprits et retrouver son identité. Il rouvre en 1975, dans une autre partie du bâtiment, entièrement rénovée en 1986. Un beau livre paru chez Verlag retrace l’histoire de cette adresse mythique de la capitale autrichienne, et est en vente sur place ou en ligne (en allemand et en anglais).

Café Central by night, Vienne, Autriche © Eurofluence

Café Central by night, Vienne, Autriche © Eurofluence

On vient aujourd’hui y ralentir la marche des trotteuses et prendre le temps de croiser les fantômes qui ont fait ce long vingtième siècle.

Faites un tour virtuel des lieux à travers les superbes panorama du site Internet du Café Central !

Follow my blog with Bloglovin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *