European way of life

Eurotrip en Europe Centrale, jour 1 : Vienne, pimpante et estivale

Mon précédent article vous présentait, dans les grandes lignes, le programme de ce petit circuit en Europe Centrale, reliant quatre grandes villes de l’ancien Empire austro-hongrois : Vienne, Bratislava, Budapest et Prague.

Eurotrip de dix jours en Europe Centrale

L’idée étant ensuite de détailler le voyage jour par jour, en s’arrêtant sur des lieux, des moments, des gourmandises, des curiosités ! N’hésitez pas à me faire part de vos remarques et partagez vos incontournables !

On commence tout de suite avec la première journée, occupée en partie par le trajet du Luxembourg à l’Autriche, qui, selon moi, fait partie intégrante du voyage. L’aventure commence au seuil de ma porte !

  12h00 – 15h00 – Les transports

J’ai acheté mes billets d’avion en avril 2014, soit quatre mois à l’avance, sur le site Internet de la compagnie nationale luxembourgoise, Luxair. 158€ environ l’aller – retour, depuis l’aéroport de Luxembourg – Findel, un aéroport à taille humaine, bien desservi et proche de chez moi.

Aéroport de Luxembourg - Findel, photo de Unimog404 (CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons)

Aéroport de Luxembourg – Findel, photo de Unimog404 (CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons)

En effet, je vis dans l’Est de la France, et il me sera toujours moins coûteux de me rendre au Luxembourg en train ou de m’y faire convoyer en voiture, plutôt que de rajouter un aller – retour TGV vers Paris ou Roissy par exemple, depuis Nancy ou la gare champêtre de Lorraine TGV. On réduit donc sur ce voyage une partie du budget transport en délaissant la capitale française, et l’on peut alors se faire plaisir avec une compagnie nationale, et les services inhérents, notamment une franchise de bagage en soute de 20kg + un bagage cabine de 7kg, de quoi rapporter quelques souvenirs. Un petit en-cas – gratuit – est par ailleurs servi à bord.

Amis de l’Est de la France, pensez au Luxembourg ! De nombreuses lignes régulières ont été mises en place l’année dernière par la compagnie Luxair : Copenhague, Dublin, Lisbonne, Stockholm, etc.

Départ à 12h40 et arrivée à 14h30 à l’aéroport international de Vienne. De là, plusieurs solutions s’offrent à vous pour rejoindre le centre-ville, hormis les taxis et autres VTC : bus et trains. J’ai régulièrement tendance à éliminer l’option taxi lorsque c’est possible, surtout dans une ville assez coûteuse comme Vienne, et à porter mon choix sur les transports en commun. Une petite recherche Google avant le départ m’a conduite sur le site Wien.info, qui répond efficacement à cette problématique.

Deux moyens ferrés permettent de rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport, le CAT (City Airport Train), un train express spécifique (16 minutes de trajet), et une ligne régulière de l’ÖBB, la compagnie des chemins de fer autrichien, plus lente (26 minutes) mais un peu moins onéreuse. J’ai opté pour le CAT, et acheté mes billets sur Internet avant le départ (17€ l’aller – retour à imprimer, assortis d’un pass donnant un accès illimité aux transports de Vienne pendant trois jours, 34€ le tout). Une option intéressante quand on sait qu’un ticket de métro / tram / bus coûte environ 2€ l’unité.

CAT, Aéroport international de Vienne, Autriche

CAT, Aéroport international de Vienne, Autriche, photo de My Friend (CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons)

Arrivée à la gare de Wien Mitte / Landstrasse, changement pour la ligne U3 du métro, direction Ottakring, descente au Volkstheater. De là, j’ai rapidement pu rejoindre mon point de chute pour quatre nuits : l’Hôtel Rathaus Wien & Design, très bien placé, auquel je consacrerai un article prochain.

  16h00 – 19h00 – Une pause goûter typiquement viennoise

J’étais donc opérationnelle dès 16h00 environ et ai pu profiter de la fin d’une belle après-midi pour explorer le Rathauspark, en face du Burgtheater, où se tenait tout le mois d’août et comme chaque année, le Film Festival. À cette occasion, l’endroit est particulièrement animé en fin de journée et une partie de la nuit : danse, concerts pop, jazz ou classique, projections de films et d’opéras en plein air s’y enchaînent du 1 au 31 août. Profitez-en pour prendre un petit cocktail dans les stands dédiés et vous délasser au cœur de la métropole autrichienne !

Film Festival by night, Rathauspark, Vienne, Autriche © Eurofluence

Film Festival by night, Rathauspark, Vienne, Autriche © Eurofluence

J’ai ensuite pu rencontrer quelques connaissances viennoises de mon compagnon de voyage, qui nous ont entraînés en terrasse du Café Landtmann pour un Apfelstrudel dans la plus pure tradition locale. Atmosphère chic et conviviale, face au Rathauspark.

  19h00 – Minuit – Le beau Danube…

La soirée tombe et il est grand temps de troquer notre café viennois contre un cocktail branché au bord du Donaukanal, un ancien bras du Danube. Un secteur dont la ville, aux origines antiques, s’est longtemps méfié : le Danube ne traverse pas la Vienne historique, si bien qu’on peut s’y promener des heures sans jamais apercevoir le fleuve, situation bien différente de Paris, Rome, ou Londres, par exemple !

Donaukanal, Vienne, Autriche © Eurofluence

Donaukanal, Vienne, Autriche © Eurofluence

En parlant de cosmopolitisme : direction le bar de Tel Aviv Beach, une adresse estivale qui se fréquente en extérieur, les pieds dans le sable, sous les lampes chauffantes qui redonnent de l’éclat aux soirées fraîches du timide été viennois. Ambiance lounge très détendue, propice à la découverte des Hugo, LE cocktail autrichien tendance cette saison, nous en reparlerons !

Tel Aviv Beach, Donaukanal, Vienne, Autriche © Tel Aviv Beach

Tel Aviv Beach, Donaukanal, Vienne, Autriche © Tel Aviv Beach

La carte propose également quelques excellents snacks de cuisine proche-orientale pour les faims de toutes envergures. La propriétaire de l’enseigne NENI dont fait partie le Tel Aviv Beach est d’origine israélienne et possède plusieurs adresses ; il est notamment possible de retrouver les produits estampillés NENI dans leur brasserie design du marché de Naschmarkt, un lieu couru qui a su préserver son âme populaire.

Les cartes sont une ode aux saveurs méditerranéennes, également déclinées en mode vegan et gluten free. Goûter le hamshuka, un houmous maison à l’huile d’olive, agrémenté de bœuf haché et de piments. Un délice qui brouille nos boussoles : Tel Aviv les pieds dans le Danube !

Le rideau tombe bientôt sur la plage danubienne du Tel Aviv, on prend les dernières commandes, on éteint les lumières rouges… Il est temps de regagner mon hôtel par une marche joyeuse d’une demi-heure à travers les rues de la capitale autrichienne, moins intimidantes en nocturne et dont l’orgueilleux passé se laisse davantage apprivoiser à la lueur des réverbères…

Parlement autrichien, Vienne, Autriche © Eurofluence

Parlement autrichien, Vienne, Autriche © Eurofluence

Pardonnez la qualité franchement discutable de mes photos personnelles, prises avec un iPhone 4S…

Follow my blog with Bloglovin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *