European way of life

L’hôtel Wilson Opéra, à Paris

Il fut mon refuge quand Paris vivait des heures sombres en ce début d’année 2015. Le Wilson Opéra est un petit trois étoiles, si discret qu’on s’échangerait presque l’adresse entre initiés. Son nom le destinerait volontiers aux grands boulevards, et c’est pourtant dans la petite rue de Stockholm qu’il est venu se nicher, à un jet de pierre de la gare Saint-Lazare d’où Paris s’offre à travers une demi-douzaine de lignes de métro, et celle du RER E. Entre la place de Clichy et l’Opéra Garnier, l’hôtel Wilson Opéra peut s’enorgueillir d’une situation idéale, en plein 8ème arrondissement, pas si loin de l‘Hôtel R de Paris, précédemment visité.

Extérieur de l'Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Hôtel Wilson Opéra

Extérieur de l’Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Hôtel Wilson Opéra

On oublierait facilement que ce petit boutique hôtel n’affiche que trois étoiles, tant il a l’âme d’un quatre. À l’accueil – à la réception comme aux petits-déjeuners, une équipe jeune, cordiale – sans être intrusive, souriante et aux petits soins. On vous demandera plutôt deux fois qu’une si vous avez des questions, on n’hésitera pas à prendre quelques minutes pour commenter avec vous l’actualité brûlante des derniers attentats parisiens. On vous appelle par votre nom ; bref, on est chez soi. Malgré un check-in anticipé à 10h30, ma chambre était prête.

Coin salon et réception, Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Hôtel Wilson Opéra

Coin salon et réception, Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Hôtel Wilson Opéra

Un petit coin salon permet de profiter d’une légère collation (expresso à 2€, fruits et biscuits offerts), d’une humble bibliothèque et d’un PC équipé d’une imprimante et d’une connexion Internet, en cas d’impression d’une carte d’embarquement, par exemple. Le WI-Fi est par ailleurs disponible gratuitement dans tout l’établissement.

Coin salon et réception, Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Hôtel Wilson Opéra

Coin salon et réception, Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Hôtel Wilson Opéra

Le Wilson Opéra a fait de ses modestes dimensions un atout de charme. À Paris, l’espace est chiche, le tout est de savoir le moduler avec ingéniosité. C’est le cas de la chambre supérieure 205 que j’ai occupée lors de mon séjour parisien. 14 mètres carrés au deuxième étage, mais tout d’une grande : king size bed doté d’une excellente literie, bureau, porte-bagage, penderie, TV écran plat, et plateau de courtoisie. De quoi se réchauffer autour d’un thé Dammann Frères en prêtant ce jour-là une attention soutenue aux chaînes d’infos en continu… Surtout, la décoration est élégante : déclinaisons de beige et de taupe réhaussées de tons chauds, bois sombres, éclairage tamisé. Une propreté irréprochable règne dans tout l’établissement.

Chambre supérieure 205, Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Eurofluence

Chambre supérieure 205, Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Eurofluence

La salle de bain convient parfaitement à une personne seule ; à deux, il faudra se serrer davantage. Là encore, tout y est, même si le sèche-cheveux n’est pas d’une redoutable efficacité. Malgré l’espace limité, les chambres supérieures offrent une baignoire. Les classiques, une douche. Les produits de toilettes utilisent la cosmétique marine de la marque Algotherm.

Salle de bain de la chambre supérieure 205, Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Eurofluence

Salle de bain de la chambre supérieure 205, Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Eurofluence

La proximité de l’ascenseur me faisait craindre le bruit, mais l’insonorisation est excellente. Pensez cependant à fermer la porte de la salle de bain pour en optimiser les effets.

Les petits-déjeuners sont servis de 07h00 à 11h00, amplitude très appréciable ! L’ascenseur conduit directement à la salle des petits-déjeuners, pièce en aveugle au sous-sol. Un buffet salé propose des pièces de charcuterie et de fromages, oeufs et saucisses côté chaud. Nombreuses variétés de pain frais et de viennoiseries du jour ; céréales, produits lactés et fruits frais témoignent d’un soin particulier porté à la qualité des petits-déjeuners, ce qui n’est pas systématique dans des établissements de cette gamme. Le jus d’orange pressé le confirme, puisqu’aucune obligation n’est faite aux hôtels de moins de quatre étoiles de servir du jus de fruits pressés au petit-déjeuner. Prix parisien : 14€, certes, mais le buffet offre largement de quoi se rassasier et fait montre d’un très bon rapport qualité – prix.

Pains et viennoiseries frais, Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Hôtel Wilson Opéra

Pains et viennoiseries frais, Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Hôtel Wilson Opéra

Une excellente adresse, qui risque de devenir mon QG lors de mes prochains séjours parisiens. Dégoté sur TripAdvisor où il jouit d’un très bon classement, parmi les hôtels de luxe et autres palaces parisiens, le Wilson Opéra bénéficie de commentaires élogieux qui mettent l’accent sur son accueil parfait et la qualité de ses petits-déjeuners. Pas de fausses notes au Wilson… Opéra.

À partir de 85€. 

Vue de la chambre Deluxe Terrasse Eiffel, Hôtel Wilson Opéra, Paris, France  © Hôtel Wilson Opéra

Vue de la chambre Deluxe Terrasse Eiffel, Hôtel Wilson Opéra, Paris, France © Hôtel Wilson Opéra

Follow my blog with Bloglovin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *