European way of life

« […] les Français aiment et honorent la parole – certes à bon escient. C’est elle qui différencie l’homme de la bête et il n’est sûrement pas absurde d’avancer que l’homme se distingue d’autant plus de l’animal qu’il parle mieux – et bien entendu, le français. Cette nation considère en effet le français comme le langage des humains, tout de même que le joyeux petit peuple de la Grèce antique tenait, j’imagine, son idiome pour le seul mode d’expression humain et les autres pour un aboiement et un coassement barbare, opinion qu’involontairement le reste du monde partageait plus ou moins, voyant dans le grec, comme nous aujourd’hui dans le français, le fin du fin. »

Thomas Mann, Les Confessions du chevalier d’industrie Félix Krull, 1909 – 1911 / 1950 – 1954.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *