European way of life

Un 14 juillet insolite : à Liège, en Belgique

Ce 14 juillet 2014, cela fera plus de septante-soixante-dix ans que la ville wallonne de Liège célèbre avec ardeur la Fête nationale française. Pourtant, jusque là, rien n’a bougé depuis vos derniers cours d’Histoire – Géographie à l’école primaire : Liège, c’est en Belgique. Et la Belgique, jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas la France. Comment expliquer que chaque 14 juillet, environ 35 000 personnes se ressemblent en la « Cité ardente » pour célébrer la Fête nationale du voisin ? Focus sur une curiosité toute européenne.

Extrémité sud du parc de la Boverie, vue du pont de Fragnée, Liège, Belgique, photo de Jacques Renier (CC BY-SA 2.5 via Wikimedia Commons)

Extrémité sud du parc de la Boverie, vue du pont de Fragnée, Liège, Belgique, photo de Jacques Renier (CC BY-SA 2.5 via Wikimedia Commons)

Liège et la France ont une longue histoire commune. Les deux Révolutions, française et liégeoise, éclatent en même temps, en 1789. La première met fin à l’Ancien Régime en France, la seconde, à la Principauté de Liège, établie depuis plus de 800 ans. Enthousiastes à l’idée de se séparer de l’Empire, les Liégeois votent massivement pour le rattachement à la France républicaine en 1793, ce qui ne sera qu’une parenthèse avant que les Autrichiens ne reprennent le secteur en 1794.

Un second régime français chute en 1815 avec Napoléon à Waterloo, et Liège est rattachée aux Pays-Bas avant de connaître la Belgique indépendante en 1830.

Mais c’est en 1937 que Liège affiche la volonté de célébrer dans l’orgueil la Fête nationale française, protestant contre la politique de neutralité que la Belgique a engagé vis-à-vis de l’Allemagne hitlérienne. La Belgique dénonce d’ailleurs son accord militaire avec la France, signé en 1920, dans le cas d’une agression « non provoquée » de l’Allemagne. Liège s’insurge contre la diplomatie de son gouvernement et déclare une francophilie assumée, renforcée après guerre, et toujours visible aujourd’hui.

Le 14 juillet de Liège est l’un des plus fervents au monde ; le traditionnel bal populaire du consul de France est plus suivi encore que celui du 21 juillet, jour de la Fête nationale belge, qui n’a d’ailleurs pas lieu chaque année à Liège.

L’occasion, en ce centenaire du début de la Grande Guerre, de célébrer les liens qui unissent Liège à la France, à travers une série de manifestations populaires partout en ville, et de commémorations autour des soldats français et belges tombés durant la Première guerre mondiale, au carré militaire du cimetière de Robermont. Un 14 juillet festif, mais conscient d’un passé dense.

Et si vous alliez fêter votre 14 juillet au parc de la Boverie plutôt que sous l’immuable Tour Eiffel ?

Follow my blog with Bloglovin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *