European way of life

Destination express : Baden-Baden, Allemagne

Nichée au cœur de la vallée de l’Oos, petit affluent du Rhin, Baden-Baden s’étire avec nonchalance. Cette sprezzatura est typique des villes d’eau au chic un peu suranné. Baden-Baden a cependant réussi sa « transition thermale », et s’affiche sans discontinuer comme une petite ville dynamique depuis l’Antiquité. Ce sont en effet les Romains qui les premiers ont tiré potentiel de ses sources chaudes, aujourd’hui exploitées par deux complexes thermaux haut-de-gamme, agrémentés de spas proposant de nombreux soins. N’hésitez pas à explorer les vestiges de l’antique exploitation thermale, sous la Römerplatz.

Die Trinkhalle, Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

Die Trinkhalle, Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

À 60 kilomètres de Strasbourg et à 40 kilomètres de Karlsruhe, Baden-Baden apaise et rassérène ; il est dit que de n’importe quelle partie de la ville, on peut marcher moins de deux kilomètres et se trouver en pleine forêt.

Vue de Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

Vue de Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

Baden-Baden connaît l’essor à partir de la fin du XVIIIe siècle, attirant la jet-set européenne venue prendre les eaux. Jacques Bénazet, le « roi de Bade », homme d’affaire français, y bâtit un casino au XIXe siècle, et de Marlène Dietrich à Tolstoï, les grands d’Europe viennent y titiller la chance. Les Russes, bien sûr, en font un haut de lieu de villégiature aristocratique, une étape vers la Côte d’Azur. Dostoïevski y est né, et tout comme Menton avec qui la station thermale allemande est jumelée, Baden-Baden possède son église orthodoxe, élevée et consacrée au milieu du XIXe siècle, grâce aux dons généreux des fortunes slaves.

Église russe de Baden-Baden

Église russe de Baden-Baden

Baden-Baden se trouve mise sous le feu des projecteurs de l’Histoire dès 1945, en devenant le siège du commandement en chef des Forces françaises en Allemagne. Les quartiers ouest abritent alors environ 5 000 ressortissants de l’Hexagone, pour qui l’on bâtit des écoles, des lycées français, des supermarchés, etc. Baden-Baden se met à l’heure française.

Lichtentaler Alle, Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

Lichtentaler Allee, Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

De nos jours, Baden-Baden a retrouvé le charme et la quiétude qui ont fait ses grandes heures. Il n’y a qu’à déambuler sur la superbe Lichtentaler Allee, trois fois centenaire, et longer les hôtels de luxe à l’esprit Belle époque pour s’en convaincre. Le célèbre architecte new-yorkais Richard Meier y a cependant ajouté une touche de modernité à ce coin de verdure en élevant en 2004 le Musée Frieder Burda du nom d’un grand collecteur allemand d’art contemporain, citoyen d’honneur de la ville. Ce musée, qui n’a rien à envier aux plus grands noms du genre, accueille chaque année de grandes expositions rétrospectives, dans un cadre au design épuré : Chagall en 2006, Mirò en 2010, Nolde en 2013, etc. Une programmation dynamique qui invite à une enrichissante flânerie dominicale.

Lichtentaler Allee, Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

Lichtentaler Allee, Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

De la Trinkhalle jusqu’à la Römerplatz, les nombreuses petites boutiques du centre-ville proposent de déambuler d’un pas de sénateur dans les ruelles historiques. Profitez d’un tea time gourmand au café Koenig, une adresse vieille de 250 ans dont l’étalage de pâtisseries affolera les gourmands. La spécialité ? La Forêt Noire, bien sûr. Baden-Baden est d’ailleurs le point de départ de la célèbre route de la Haute-Forêt-Noire.

Gernsbacher Straße, Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

Gernsbacher Straße, Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

Envie d’une pause déjeuner aux allures de prestige ? Découvrez le décor du Wintergarten, l’un des restaurants du Brenners Park Hotel & Spa, superbe cinq étoiles avec vue sur la Lichtentaller Allee. Le Wintergarten, « jardin d’hiver » se déploie sous une verrière à l’abri du temps, dans un véritable écrin de verdure. La carte s’articule autour des saisons et d’une cuisine aux accents méditerranéens, assortis de produits locaux. Respectueuse des goûts et des contraintes de chacun, elle propose également des plats végétariens, sans lactose et sans gluten. Raffiné, mais sans être intimidant, le cadre du Wintergarten est animé par une équipe discrète, aimable et à l’écoute. Une ambiance chic et feutrée, où la Belle époque se mêle au contemporain pour une séduction gustative qui fait toute l’identité culturelle de Baden-Baden.

Hôtels Belle époque sur la Lichtentaler Allee, Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

Hôtels Belle époque sur la Lichtentaler Allee, Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

Profitez de l’été pour visionner Heimat, célèbre trilogie allemande produite pour la télévision de la fin des années 1970 jusqu’à 2004, avec un volet cinématographique sorti l’année dernière en salle. Heimat est un projet sans précédent, qui retrace le parcours d’une famille du Hunsrück, en Rhénanie, de 1919 à nos jours. Le deuxième Heimat, Die zweite Heimat, propose de suivre la jeunesse d’Hermann, qui s’est arraché à son milieu rural du Hunsrück pour se jeter à corps perdu dans la vie citadine et devenir un célèbre compositeur de musique contemporaine. Si vos pas vous mènent à Baden-Baden, marchez dans ceux d’Hermann, lui aussi de passage au Brenners dans les années 60, où plusieurs scènes ont été tournées

Lichtentaler Allee, Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

Lichtentaler Allee, Baden-Baden, Allemagne © Eurofluence

Retrouvez toutes mes photographies de Baden-Baden sur mon compte Instagram, @eurofluence !

Follow my blog with Bloglovin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

  1 comment for “Destination express : Baden-Baden, Allemagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *