Comment est fabriquée l’huile de CBD ?

Le CBD est un cannabinoïde que l’on retrouve dans la plante de cannabis. Les produits à base de CBD connaissent un succès effarant ces dernières années. L’huile de CBD fait partie des produits les plus commercialisés et les plus populaires. Aujourd’hui, nous n’aborderons pas ses bienfaits thérapeutiques. Nous nous focaliserons davantage sur le processus de fabrication de cette huile.

L’extraction par solvant liquide

D’ores et déjà, il est important de préciser qu’il n’existe pas encore de processus de production uniforme mis en application au sein de l’Union européenne. Néanmoins, tous les fabricants procèdent par extraction. Le but est d’obtenir un fort dosage de CBD. Il est important de se renseigner au sujet du CBD et de connaître son processus de fabrication.

L’extraction par solvant liquide est peu coûteuse et rapide à réaliser. Cette méthode utilise plusieurs solvants liquides. Les plus connus sont l’éthanol, le butane, le propane, l’alcool et l’isopropyle. Le principe est de dissoudre les cires végétales de la plante de cannabis pour ensuite en extraire l’huile.

Attention ! Bien que facile à réaliser, cette méthode s’avère dangereuse. En effet, les solvants utilisés sont hautement inflammables. Aussi, les résidus de solvants ne peuvent pas être éliminés entièrement. Pourtant, ils peuvent être extrêmement toxiques.

L’extraction au CO2

À haute pression et à des températures fluctuantes, le CO2 se trouve dans un état supercritique. Il se liquéfie tout en conservant la dynamique des fluides d’un gaz. Arrivée à cet état, la plante de cannabis est exposée à ce fluide supercritique de CO2. L’objectif ici est d’éliminer les principes actifs de la matière végétale.

A lire aussi  Comment faire une cure d'aubier de tilleul ?
fabrication huile de CBD se renseigner au sujet du CBD

Une fois les composés actifs du chanvre libérés, elle passe dans une chambre à température et à pression contrôlées. À ce stade, les cannabinoïdes et les terpènes sont séparés. On obtient alors une substance brute et cireuse de couleur dorée. Cette substance est particulièrement riche en CBD. Pour obtenir de l’huile purifiée, affinée et de qualité, elle subit une « winterisation ».

L’extraction à l’huile alimentaire

Cette méthode d’extraction utilise de l’huile alimentaire, notamment de l’huile d’olive et de l’huile de sésame. Simple et facile à réaliser, ce procédé permet d’obtenir de l’huile de CBD totalement exempte de résidus.

Tout d’abord, les fleurs de CDB sont décarboxylées dans le but d’activer les substances chimiques présentes dans la plante. Ensuite, elles sont plongées dans l’huile alimentaire et chauffées de nouveau. C’est à partir de là que les cannabinoïdes sont extraits. La dernière étape consiste à filtrer pour séparer l’huile de la matière végétale.

Petite précision : à part l’huile d’olive et l’huile de sésame, il est aussi possible d’utiliser d’autres solvants lipidiques. C’est par exemple le cas de l’huile d’avocat et de l’huile de noix de coco.

Quelle est la meilleure méthode d’extraction de l’huile de CBD ?

Si vous devez choisir entre toutes ces méthodes d’extraction de cette huile, nous vous conseillons l’extraction par CO2. Oui, elle nécessite un budget plus ou moins important. Néanmoins, vous aurez la garantie d’obtenir de l’huile de CBD de bonne qualité.

Si vous optez pour cette solution, confiez l’extraction à des professionnels de confiance, pour ne pas courir de risques liés à la sécurité. À cette condition, ce procédé reste assurément le plus propre et le plus sûr, car il est sans additifs, sans produits polluants et parce qu’il garde toutes les propriétés du CBD intactes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.