Déni de grossesse : les symptômes qui peuvent alerter

Le déni de grossesse encore appelé grossesse invisible est le fait qu’une femme soit enceinte sans s’en rendre compte. Il reste et demeure une pathologie taboue, très difficile à cerner. Cependant, il existe bel et bien des symptômes qui peuvent vous permettre de reconnaître très facilement que vous êtes enceinte. Découvrez dans cet article les symptômes qui peuvent alerter de la présence d’une grossesse.

Le déni de grossesse : c’est quoi ? 

Vous pouvez être en plusieurs semaines d’aménorrhées sans pour autant avoir conscience de votre état. C’est au fait le déni de grossesse. Il représente une pathologie très méconnue par plusieurs personnes. Très souvent, les femmes qui sont victimes de cette anomalie sont généralement considérées comme dissimulateurs de gestation. Toutefois, vous pouvez constater votre état après 14 semaines d’aménorrhées. 

Le déni de grossesse est connu sous deux formes distinctes : la forme partielle et celle totale 

Le déni partiel 

Le déni est dit partiel lorsque vous arrivez à découvrir que vous êtes enceinte avant l’accouchement. Souvent, ce n’est qu’après 12 semaines d’aménorrhées que vous pouvez constater la présence de cette grossesse invisible. Ainsi, votre organisme pourra commencer par subir des modifications physiologiques jusqu’à ce que votre être soit bien révélé. Ça peut prendre 3 heures ou plus. Dans tous les cas, votre état deviendra normal après quelques heures. 

Déni de grossesse

 Grossesse invisible totale

Cette forme de déni de grossesse est la plus compliquée car, ce n’est que le moment de l’accouchement que vous pourrez apprendre que vous étiez enceinte. Elle est marquée par une absence totale des signes de grossesse tout au long de la gestation.  

A lire aussi  Est-ce que les noix du Brésil sont bonnes pour la santé ?

Symptômes qui peuvent alerter un déni de grossesse

La grossesse invisible est caractérisée par une absence totale des signes normaux qui reflètent la présence d’un fœtus chez une femme. La nausée, l’anorexie, l’aménorrhée, la prise de poids, la tension mammaire sont autant de signes que vous n’allez pas du tout observer. Dans certains cas, vous pouvez avoir partiellement ces signes mais ils restent souvent mal interprétés. En effet, au cours de cette période, vous n’allez constater aucun changement de votre ventre.

Ceci s’explique par le fait que l’utérus s’étire vers le haut au lieu de faire grossir votre ventre. Comme ça, le bébé sera dans l’obligation de se développer sans prendre place. C’est-à-dire qu’il se développera en haut dans la cavité utérine. Cependant, il existe bel et bien des symptômes qui peuvent facilement vous amener à dire que vous êtes enceinte. 

Le mouvement partiel du bébé

Le mouvement du bébé est un symptôme que vous pouvez prendre en compte pour détecter le déni de grossesse. Ce mouvement peut être à moindre mesure mais si vous prêtez bien attention, vous constaterez que porter un embryon dans votre ventre. Suite à son mouvement, vous pouvez constater des douleurs au niveau de votre estomac.

La prise de poids 

C’est également un symptôme du déni de grossesse. En effet, elle est très faible. Souvent votre poids ne peut augmenter que de 4 à 5 kilos.

L’anorexie

La grossesse invisible est aussi caractérisée par la perte d’appétit. Vous n’aurez plus tellement envie de manger. Ce symptôme est souvent le même dans le cas de grossesse normale.

A lire aussi  Delta 8 : tout savoir sur cette substance provenant du chanvre

En outre, les autres symptômes comme les maux de dos, de ventre, etc. ne se manifestent pas non plus.