Plywood ou contreplaqué : tout comprendre sur ces panneaux

Le plywood et le contreplaqué sont des matériaux couramment utilisés dans la construction, l’ameublement et la décoration. Ces deux types de panneaux ont leurs propres caractéristiques, avantages et inconvénients. Dans cet article, nous vous proposons de mieux comprendre ces matériaux et de savoir quand et comment les utiliser.

Le plywood : définition et fabrication

Le plywood, également appelé placage mince, est un ensemble de fines couches de bois assemblées et collées les unes sur les autres à angles droits. Ce procédé permet d’obtenir un panneau résistant, léger et facile à travailler. Les couches sont généralement réalisées à partir de feuillus ou de résineux selon l’utilisation finale du panneau.

Les différentes étapes de production

  1. Déroulage du tronc : Le tronc de l’arbre est écorcé puis enroulé sur une machine dérouleuse afin de récupérer de fines lames de bois parfaitement plates.
  2. Séchage : Les lames ainsi obtenues sont séchées pour éviter toute déformation ultérieure lors de l’assemblage.
  3. Collage : Les lames subissent ensuite un traitement à base de résine pour renforcer leur cohésion puis sont encollées sur une ou plusieurs autres lames. Le panneau peut ainsi être constitué de 3, 5, 7 couches et plus.
  4. Pressage : Les lames encollées sont placées sous une presse hydraulique pour être compressées et obtenir un panneau solide.

Le contreplaqué : définition et fabrication

Il ne faut pas confondre le plywood avec le contreplaqué, bien que les deux termes soient souvent employés indifféremment. Les deux procédés de fabrication sont similaires, mais présentent des différences importantes au niveau des matériaux utilisés et des caractéristiques finales du produit obtenu.

A lire aussi  Comment réaliser une belle pergola en bois pour une maison neuve ?

Le contreplaqué est constitué de plusieurs couches (ou plis) de bois réalisées à partir de déroulage de troncs d’arbres, superposées puis collées entre elles à angles droits. L’épaisseur du contreplaqué varie généralement entre 3 mm et 30 mm selon les applications.

Les principales étapes de production

  1. Découpe : Contrairement au plywood, la couche externe du contreplaqué est constituée de deux couches de bois distinctes appelées “placages”. Ces placages sont découpés à partir de feuilles de bois massif.
  2. séchage : Tout comme pour le plywood, ces placages sèchent pour atteindre un taux d’humidité optimal et éviter les déformations ultérieures.
  3. Collage et pressage : Les couches intérieures sont quant à elles constituées de plaques encollées, souvent issues de débris ou de chutes de bois. L’assemblage des différentes couches est réalisé sous presse hydraulique pour obtenir un panneau homogène et solide.

Les avantages du plywood et du contreplaqué

Le plywood et le contreplaqué présentent plusieurs avantages qui les rendent incontournables dans divers domaines d’utilisation. Parmi ces avantages, on retrouve :

  • Une bonne résistance mécanique grâce à l’assemblage et au croisement des couches de bois
  • Un matériau léger et facile à manipuler
  • Des propriétés isolantes et un bon confort thermique et phonique
  • Une grande facilité de travail (découpe, perçage, ponçage…)
  • Une bonne résistance à l’humidité et aux variations climatiques pour certaines essences de bois utilisées

Les domaines d’application du plywood et du contreplaqué

Ces deux types de panneaux sont très polyvalents et trouvent de nombreuses utilisations dans différents secteurs :

  • Construction : Les panneaux sont notamment employés pour la réalisation de coffrages, de murs, de planchers ou encore de toitures.
  • Ameublement : Ils sont également utilisés pour créer des meubles, des étagères ou des espaces de rangement.
  • Agencement intérieur : Réalisation de cloisons, d’escaliers, de revêtements muraux…
  • Décoration : Les panneaux peuvent être peints, teintés ou vernis pour s’adapter à tous les styles déco. On les retrouve aussi bien dans les habitations que dans les bureaux ou les magasins.
A lire aussi  Comment entretenir les arbres et les jardins ?

Comment choisir entre le plywood et le contreplaqué ?

Pour choisir entre ces deux types de panneaux, plusieurs critères peuvent être pris en compte :

  • L’aspect esthétique : Si vous recherchez un panneau ayant un aspect noble, il est conseillé d’opter pour du contreplaqué dont les placages externes sont constitués de bois massif. Le plywood aura quant à lui un aspect plus brut qui ne correspond pas toujours aux attentes en matière de décoration.
  • La résistance mécanique : En terme de résistance, le contreplaqué demeure généralement plus solide que le plywood en raison des matériaux utilisés pour sa confection. Toutefois, si la résistance n’est pas l’élément primordial pour votre projet, le plywood peut très bien convenir.
  • Le prix : Le coût varie en fonction du type de bois utilisé dans la fabrication des panneaux, mais le contreplaqué est généralement plus cher que le plywood du fait de ses atouts supplémentaires en matière d’esthétique et de résistance.
  • L’environnement : La production de ces deux types de panneaux pèse sur l’exploitation des forêts. Toutefois, il existe des contreplaqués issus de sources certifiées FSC ou PEFC qui garantissent une gestion durable des ressources forestières.

Plywood ou contreplaqué : entretien et mise en œuvre

Qu’il s’agisse de plywood ou de contreplaqué, ces panneaux nécessitent un minimum d’entretien pour garantir une durée de vie optimale :

  • Eviter une exposition directe à la lumière du soleil et à l’eau stagnante
  • Vérifier régulièrement les fixations et les joints éventuels pour éviter tout affaissement ou infiltration
  • Appliquer une peinture, un vernis ou un traitement spécifique selon l’exposition et l’utilisation des panneaux (extérieur, salle de bain, etc.)
A lire aussi  Mon assurance habitation couvre-t-elle le vol de vélo ?

En ce qui concerne leur mise en œuvre, vous pouvez adopter diverses techniques de fixation comme le collage, les vis, les clous ou encore l’utilisation de profilés métalliques pour les revêtements muraux. N’hésitez pas à consulter des guides pratiques ou à solliciter l’aide d’un professionnel pour réaliser vos travaux dans les meilleures conditions possibles.